LA PASSION DE LA POÉSIE

UNE ÀME D'ESPOIR ET DE DÉTRESSE

51EcJKn6IVL

 

 

UNE ÂME D'ESPOIR ET DE DÉTRESSE

 

décrit mes sentiments, espoir, tristesse de la période

 

que nous traversons en ce moment dans le monde :

 

l'instabilité des pays, les sans-abris, la pandémie.

 

 

 

 

Extrait :

 

Vide de passion

 

Mon âme est en arrêt

 

Mon coeur devenu froid

 

Ne ressent plus d’émoi

 

Perdu au milieu des regrets.

 

Mon corps affaibli

 

Ne veut plus bouger

 

Malgré mes efforts insensés

 

Lentement la vie me fuit.

 

Est-ce là cette longue descente

 

Lente et vicieuse

 

M’entrainant dans la pente.

 

 

Est-ce temporaire ou est-ce réel

 

Est-ce physique ou mental

 

La réponse est dans le ciel.

 

 

 

Le tissage du monde

 

Il y a des jours glorieux

Et d’autres malheureux

Des gens magnifiques

Et des cyniques;

Il y a la bonté

Et la méchanceté;

L’espoir

Et le désespoir;

La pauvreté

Et l'oisiveté;

La richesse

Et la faiblesse;

Le malheur

Et le bonheur;

Il y a des conflits

Et des paradis;

La montagne

Et la campagne;

Les présidents

Et les tyrans;

Les glorieux

Et les miséreux;

Les innocents

Et les repentants;

Les meurtriers

Et les paumés;

Un tissage de mélange

Étrange;

Dans notre monde

Immonde;

Fait de calamité

Trop souvent ignorée

Nous emmènent dans un tourbillon

D’explosion

Que nous sommes incapables d’arrêter.

 

 

DONNEZ LEUR UN TOIT

 

 

Si j’étais une fée arrivée d’un autre rivage

Je marcherais les rues

Les chemins, les avenues

Les villes, les bourgs et les villages.

 

ET JE CRIERAIS

DONNEZ LEUR UN TOIT

 

J’ouvrirais les maisons abandonnées

Les ateliers, les magasins fermés

Les églises vident de toute passion,

Je les ouvrirais aux gens en haillons.

 

ET JE CRIERAIS

DONNEZ LEUR UN TOIT

 

Je chasserais les dirigeants de ce monde

De leurs palais, leurs châteaux dorés

Leurs villas, leurs hôtels particuliers

Je les forcerais à changer d’ondes.

 

ET JE CRIERAIS

DONNEZ LEUR UN TOIT

 

Je donnerais à ces mendiants

Ces demeures inhabitées

Et j’y installerais les plus désespérés;

Les SDF les femmes, les vieillards, les enfants.

 

ET JE CRIERAIS

DONNER LEUR UN TOIT

 

Je leur redonnerais une lueur d’espoir

Avec un lit

Pour allonger leur corps endolori

Une table, une chaise et un feu de bois

Pour adoucir les soirs.​

 

ET JE CRIERAIS

DONNEZ LEUR UN TOIT

 

Je leur offrirais une soupe fumante

Du pain tout frais et une noisette de beurre

Pour apaiser leurs douleurs

Et leur âme tremblante.

 

ET JE CRIERAIS

DONNER LEUR UN TOIT

 


Enfin je finirais ce frugal repas

D’un odorant café

Pour commencer leur journée;

Loin du brutal froid.

 

ET JE CRIERAIS

DONNER LEUR UN TOIT

 

Une fée, je ne suis pas

Je ne suis qu'une personne

Qui refuse les normes

Et je n’ai qu’une voix.

 

ET JE CRIERAIS

DONNEZ LEUR UN TOIT

 

Écoutez mes cris de colère

De passion

Et de compassion

Devant tant de misère.

 

ET JE CRIERAIS

DONNEZ LEUR UN TOIT

 

Les milliardaires, les dirigeants, les morons

Me jetterons dans un cachot

Et tous me tourneront le dos

Me laissant pourrir à l’abandon.

 

ET JE CRIERAIS DONNEZ LEUR UN TOIT

 

 



22/01/2022
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres